Déguster les mets péruviens pour le doux plaisir de nos papilles

La cuisine péruvienne est connue pour être l’une des plus riches et diversifiées au monde. Cette opulence culinaire s’explique certainement de par sa particularité géophysique et de la pluralité de ses ethnies. Offrant toute une palette de bons petits mets, on en prend ici plein la bouche. Si l’on y reste que quelques jours, ci-contre quelques-unes de ses incontournables spécialités.

Le savoureux ceviche : un mets propre de la cuisine péruvienne

S’il est une préparation évoquant le Pérou mieux que n’importe quel autre plat, c’est le ceviche. Il n’y a pas plus Péruvien que ce mets. Les habitants de ce pays le consomment régulièrement. Cette spécialité propre du Pérou se concocte avec du poisson, mariné dans du jus de citron, d’où sa saveur acidulée. On relève la préparation avec de l’ail, de piments et un peu de coriandre. Au Pérou, on a l’habitude d’accompagner le ceviche de patates douces et de salade. Selon les envies, on peut aussi le déguster avec du manioc, du maïs et de bananes plantains. Si le poisson ne dit pas grand-chose au touriste, libre à lui d’en commander un à base de coquilles Saint-Jacques, du poulpe ou d’autres fruits de mer. Puisqu’il s’agit d’un plat traditionnel péruvien, on n’aura aucun mal de le trouver. La majorité des restaurants du territoire le propose dans leurs menus.

La carapulca : un délice gourmand typique du territoire péruvien

Une escapade au Pérou ne pourra certainement pas se parfaire sans goûter la carapulca. Au même titre que le ceviche, il s’agit de l’une des préparations représentatives du pays. De plus, il vient élargir la longue liste des plats les plus anciens du Pérou. Pour ainsi connaître les ressentis culinaires des ancêtres du territoire, la dégustation de ce mets s’impose. Le touriste peut cliquer ici pour trouver quelques bonnes adresses pour l’essayer. Au début, le plat était une sorte de potage indigène où l’on mélangeait des pommes de terre et de viande. Cette dernière pouvant être du poulet ou du porc. D’autres ingrédients s’intègrent aussi dans la préparation. On peut citer les piments jaunes et rouges, l’ail ainsi que d’autres épices. Notons que ces derniers éléments, ce sont les Espagnols qui l’ont ajoutés. Pour varier les plaisirs, les esclaves noirs d’Afrique n’ont pas manqué de l’agrémenter avec de l’arachide d’Amérique.

Le lomo saltado : une spécialité phare de la gastronomie du Pérou

Avant de reprendre le chemin du retour, le voyageur devrait absolument tester le lomo saltado. Celui-ci fera la joie des friands de viande, puisque la base de la préparation est l’émincé de filet de bœuf. Étant un grand classique de la gastronomie du pays, on peut y prendre part dans tous ses restaurants. Le voyageur peut surfer ici pour dénicher les meilleures adresses pour déguster ce plat. Notons que lomo saltado se décline en plusieurs versions. S’il est préparé avec du poulet, il prendra donc le nom de pollo saltado. Si c’est à base de porc, ça sera donc le cordero saltado. Note : on accompagne souvent le lomo saltado de pommes de terre frites et de riz. L’ensemble est un vrai festin.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *