Des vacances originales au Pérou

Le Pérou regorge de paysages, d’endroits magnifiques et d’activités pour faire le bonheur de n’importe quel voyageur. Pour une expérience de voyage approfondie dans le pays, on peut ajouter le trekking et la visite des sites archéologiques au programme.

 Partir en trek et découvrir les meilleurs paysages au Pérou

Le trek fait partie des activités les plus prisées au Pérou. Et pour cause! Le pays réserve d’innombrables sentiers remplis de surprises et on ne risque pas d’être déçu avec ses paysages à couper le souffle. Par conséquent, en plus de profiter de la vue, on se ressource en air frais, en énergie et en bonne humeur. On peut compter sur l’Agence de voyage au Pérou pour concocter des randonnées inoubliables sur les sites de trek les plus originaux.

Voici donc quelques treks incontournables au Pérou:

  • L’ascension vers la montagne Vinicunca plus connue comme «la Montagne Colorée» qui est située dans la région de Cuzco. Il s’agit de l’une des merveilles du Pérou, avec son sommet composé de couleurs arc-en-ciel invraisemblables. Certaines de ses photos font déjà le tour des réseaux sociaux, mais il n’y a rien de mieux que de le voir dans la réalité et d’apprécier ce chef-d’œuvre de la nature.
  • Le glacier Pastouri: un vrai trek d’acclimatation. Pour les amateurs de randonnée et de simple balade, c’est le projet parfait. Il est situé dans le Parc National de Huascaran dans la Cordillère Blanche. Actuellement, sa disparition est redoutée à cause du réchauffement climatique. Il faut donc y aller avant que le glacier ne sombre complètement.
  • Le Canyon de Colca du côté d’Arequipa. C’est le trekking qui permet de voir les meilleurs spots du Canyon et avec un peu de chance, on y rencontre aussi les condors.

 

Voir les sites archéologiques au Pérou

On ne peut passer au Pérou sans jeter un coup d’œil à ses sites archéologiques les plus célèbres. En effet, c’est un pays qui regorge de trésors laissés par les incas, pour ne citer que les sites archéologiques localisés à Cusco.

Il y a donc les terrasses de Moray qui sont des constructions en cercle sur différents étages. Elles créent ainsi plus d’une vingtaine de microclimats avec plus de 5 degrés de différence entre le haut et le bas.  On  qualifie ce site comme un vrai laboratoire agricole à ciel ouvert.

Puis, nous avons la Cité inca Choquequirao  qui se trouve juste en dessous de la jungle. Elle n’a été découverte que récemment et est restée cachée durant des siècles. Actuellement, plus de la moitié de la cité reste inexplorée. Et à cause de leurs structures et architectures identiques, Choquequirao est classée comme la sœur du Machu Picchu.  

À l’entrée de la Vallée Sacrée, on retrouve l’important site archéologique de Pisac. Il illustre clairement l’histoire militaire, religieuse et agricole des incas. Composé de ruines, on peut encore tomber sur un ancien trône inca et de nombreux murets sur le site.

La forteresse inca Sacsayhuaman est un autre site qui donne sur un merveilleux panorama de la ville de Cuzco et des montagnes avoisinantes. Elle est constituée d’immenses pierres et sa construction demeure encore aujourd’hui encore un mystère. À voir absolument pour les amateurs d’archéologie et de mythologie.

 

Participer à un tourisme responsable

Le tourisme classique a été trop longtemps connu pour ses effets négatifs. Aujourd’hui, on se concentre plus sur un tourisme qui participe au développement économique local du Pérou. Chaque voyageur est invité à participer à l’économie du pays et à promouvoir les bonnes conditions de travail des prestataires comme les guides et les hôtes. Ce nouveau tourisme appuie l’épanouissement des populations péruviennes et préserve les ressources naturelles locales et l’écosystème du pays. On encourage aussi la rencontre entre touristes et autochtones pour leur assurer une véritable immersion dans la culture au Pérou.

About the author